Afghantopo1

LES TYPES SELON LES ZONES CLIMATIQUES

Le type du désert et des oasis: poil ras, haut sur pattes, corps rectangulaire, allures souples à grandes foulées.

Poids: léger à moyen.

Le type des steppes: idem – avec poil légèrement plus long.

Le type des montagnes: poil moyen, rarement long, corps trapu, puissant avec des angulations prononcées pour une poussée efficace et endurante.

Poids : assez lourd à lourd.

Tous les types ont un sous-poil fin et dense, comme protection contre le froid, car les nuits sont glaciales, non seulement en montagne, mais également dans le désert, même quand les journées sont torrides. Le poil ne doit pas être ondulé ou frisé. Souvent le gros poil du dos est plus long pour protéger de la pluie.

Top

Home

Ci-dessus la chienne "Samina" dans le type des steppes et en-dessous "Patti", type de montagne.

LES TYPES DU BERGER D'ASIE-CENTRALE

Une race répartie sur une région aussi immense ne correspond naturellement en rien aux idées que nous nous faisons d’une population homogène. A première vue il semble quelque peu abusif de parler d’une race au sens où nous l’entendons normalement. Il s’agîrait plutôt d’une définition générique regroupant plusieurs races, comme par exemple dans le cas des chiens nordiques. Plusieurs pays font d’ailleurs des efforts pour faire reconnaître des types régionaux comme races à part entière.

En analysant la question de plus près, on se rend néanmoins compte que la comparaison avec les chiens nordiques n’est pas concluante. La différence fondamentale est que chez ceux-ci les races qui constituent le groupe ont des fonctions tout à fait divergentes. Bien qu’extérieurement semblables, ils sont très spécialisés dans leurs fonctions et capacités.

Le Berger d’Asie-Centrale par contre, malgré la multitude de types locaux et parfois une certaine spécialisation, reste toujours et avant tout un chien de troupeau avec beaucoup d’aspects communs à tous les types.

Le standard officiel de la race (FCI 335/1989) est basé sur le standard russe, malgré le fait qu’au fond il ne s’agit pas d’une race russe, mais dans les pays d’origine il n’y a pas encore de clubs de race reconnus par la FCI. Heureusement le standard est formulé de manière assez générale pour couvrir (presque) tous les types. Toutes les couleurs et combinaisons de couleurs sont admises et la marge définissant la taille est assez grande pour être réaliste.

Les variétés locales sont multiples et les informations rares. Dans cette situation un essai de définition de la race est inévitablement une simplification. Les distinctions qui suivent sont en conséquence assez générales et attribuent les types:

- À DES ZONES CLIMATIQUES (ci-dessous)

- À DES FONCTIONS SPÉCIFIQUES

- À DES GRANDES RÉGIONS D’ORIGINE

Ces distinctions doivent toutefois encore être relativisées, car on ne doit pas oublier que les Bergers d’Asie-Centrale étaient avant tout des chiens de nomades et de caravanes. Certains le sont à ce jour. Les différentes souches de ces «gardiens de la route de la soie» ont donc été en contact, au moins épisodiquement, au cours de leur évolution, à travers de grandes distances et malgré les frontières et les conflits des hommes.

Il existe par exemple des tribus montagnardes qui passent certaines saisons dans les steppes, ou au Turkménistan des nomades originaires du Tadjikistan etc. Récemment les types ont été mélangés de manière chaotique. Cette évolution est certainement dû à la perte de leurs fonctions originelles, avant tout dans les villes.

HundeCAO027
HundeCAO025